Echos des 31èmes rencontres Européennes de Taizé.

« Pèlerinage de confiance sur la terre » à Bruxelles,

Les rencontres de Taizé-Bruxelles à Genval.

Petit film déroulant
Vu par Paul Spies

 

Sur les 40 000 jeunes venus à Bruxelles pour le rassemblement de Taizé, notre paroisse a eu l'immense plaisir de pouvoir en accueillir 155, hébergés dans nos maisons. Parmi eux, il y avait une trentaine de polonais, des croates, des allemands, des russes, des roumains et des italiens.

A leur arrivée à Genval, durant la journée du 29 décembre, l'accueil fonctionnait parfaitement dans notre petite église et au local paroissial où biscuits et boissons les attendaient ainsi que tout un staff d'hôtes et d'hôtesses plus que diligents.

Chaque image permet de visiter un petit diaporama : cliquez sur l'image ci-contre et vous verrez les photos de l'accueil de jeunes à Genval.

1-arrivee * (5 Diapositives)

Dans les familles, les contacts ont été sympas et enrichissants. Par-delà les obstacles des langues, bien des choses ont pu être échangées, preuve que la langue n'est pas le seul moyen de communication.
Quelques dérapages bien regrettables ont été signalés. Mais ce fut l'exception.
Et comment les éviter sur un si grand nombre de personnes et vu les facilités de voyage et d'hébergement proposées par Taizé ?

Durant ces 4 jours, tout le monde se levait tôt et on prenait ensemble le petit déjeuner du matin.

Dès 8h,  célébration dans l'église de Genval. Dans sa grande majorité, toute cette jeunesse participa de façon assidue à la messe suivie d'un temps de prière. La messe était pourtant facultative, mais, ce sont les jeunes qui décidèrent d'y venir, même ceux qui étaient de confessions différentes (protestants ou orthodoxes).

 
cliquez sur l'image ci-contre et vous verrez le diaporama des photos de l'église de Genval.
2-genval * (5 Diapositives)

Ils participaient ensuite à des carrefours jusque 10h.
Cela ne se passait pas seulement à Genval.
Des groupes de réflexion comme ceux-là se sont réunis dans 180 points d'accueil allant de Malines à Nivelles, d'Alost à Braine-l'Alleud. Les Eglises catholiques, protestantes et orthodoxes de Belgique ont participé à ces échanges actifs. Des témoignages, des questions diverses y ont été soulevées. 

En fin de matinée, direction Brussels Expo pour les repas et les prières de midi (13h 15) et du soir (19 h).

Trois pavillons de Brussels Expo avaient été transformés en lieux de prière. Tous les soirs Frère Alois s'adressait aux jeunes. Il leur disait entre autres :

« Tous peuvent participer à une civilisation marquée non par la méfiance mais par la confiance. Dans l'histoire, il a parfois suffi de peu de personnes pour faire pencher la balance vers la paix. Osons créer même à partir de ce qui n'est pas parfait. Et nous trouverons une liberté ».

Durant l'après-midi, les jeunes avaient des conférences, des débats animés par des personnalités du monde politique, économique ou religieux. Dix-neuf carrefours leur ont été proposés, choisis par chacun en fonction de ses intérêts.

Carrefours sur deux thèmes explicitement liés à la recherche de Dieu :

« De quelle source vivons-nous ? » avec un frère de Taizé) .

 « Une nouvelle boussole : trouver Dieu ce n'est pas fuir la terre. » Réflexion animée par le père Henri Madelin s.j., à la Cathédrale Saints Michel et Gudule à Bruxelles.

Carrefours abordant des questions de société :

« Mondialisation et crise financière : quelles attitudes, quelles pistes d'action pour une économie plus solidaire ? » Réflexion avec un économiste et un frère de Taizé qui n'a pas manqué de susciter intérêt et contestation !

 « Maintenir la confiance face à la souffrance, aux échecs, et au deuil. » : rencontre avec des personnes travaillant en milieu hospitalier.

Deux Commissaires européens étaient présents :

« L'Europe, communauté de valeurs, communauté accueillante. » : réflexion et échange animés par le vice-président de la Commission Européenne, M. Jacques Barrot, et un représentant du Conseil Économique et Social Européen ». Cela se passait au Conseil économique et social européen de la rue Belliard.

«L'Union Européenne et les jeunes générations. » : réflexion et échange animés par Mr Ján Figel, commissaire européen avec l'évêque Adrianus van Luyn chargé des relations avec l'UE (COMECE). C'était à Brussels Expo.

L'art et la musique ne furent pas oubliés :

« Comment des artistes belges ont-ils vu l'être humain ? Des primitifs flamands aux avant-gardistes Bruxellois. » A Brussels Expo.

« Créativité et fidélité. » : rencontre avec Colette Nys-Mazure, une écrivaine belge à Brussels Expo.

Carrefours visant la rencontre des cultures :

« Échange par le chant. » : des choeurs musulmans et chrétiens chantent et se répondent. .

« Des chants du monde. » présentés par des chorales de communautés chrétiennes vivant à Bruxelles (Congo, Amérique latine, Roms).

Messages reçus durant la rencontre

Des messages d'amitié furent envoyés aux jeunes. Ils venaient entre autres du Pape Benoît XVI, de l'Archevêque de Canterbury, Rowan Williams, du Secrétaire Général de la Fédération luthérienne mondiale, Rev. Ishmael Noko, du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, de M. Georges Bolay, Président de l'Eglise protestante, du Président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso. 

Le cardinal Danneels leur a rendu visite à plusieurs reprises.

Ils ont aussi eu la visite de la reine Fabiola qui a participé à la prière quotidienne avec toute la communauté de Taizé dans les grandes salles de Bruxelles Expo au Heysel.

cliquez sur l'image ci-contre et vous verrez le diaporama des photos au Heysel
3-heyzel * (5 Diapositives)

Le soir, à l'heure du retour (vers 22h), grande animation autour des gares et en particulier de celle de Genval!

Le soir du réveillon on a fait "La fête des peuples" dans la salle de gym du Collège St-Augustin où chaque pays présentait des danses, des chants, des rondes jusque 2 h du matin.

Les photos témoignent de l'ambiance !

cliquez sur l'image ci-contre et vous verrez le diaporama des photos de la fête des peuples.
4-fete des peuples * (21 Diapositives)

Le 1er janvier, messe de Nouvel-an avec les jeunes et les familles d'accueil: église trop petite! Et des chants à faire trembler les murs! 

A midi, chaque famille d'accueil fêtait le nouvel an avec ses hôtes au cours du repas de midi.

Ils sont partis le 2 janvier à midi. Le Frère Aloïs, Prieur de Taizé, leur a annoncé que l'an prochain, la rencontre se ferait à Poznan. Les polonais ont sauté de joie.

cliquez sur l'image ci-contre et vous verrez le diaporama des photos du départ des jeunes.
5-depart * (5 Diapositives)

Cette rencontre avec des jeunes pleins de projets nous a apporté beaucoup.

Pour nous, ce nouvel an aura été tonifiant!

Allez, on repart pour de nouvelles aventures.

Pour visionner des photos supplémentaires envoyées par les familles et les jeunes, cliquer ici