Journal de la Paroisse Saint-Pierre

N° 430, 7-8 octobre 2017 - Rentrée pastorale 2017

saint-pierre genval


Abbés Tchuma Kagoma et Jean-Claude Sakanya
Rue de la station, 30
1332 GENVAL

Tél ; 02 653 84 32

GSM : 0474 92 06 30

Messes :
samedi 18h00
dimanche 10h00
lundi et mardi : pas de messe
mercredi, jeudi, vendredi : 7h30
vendredi : à la Résidence du Lac : 16h00


Sommaire
 

Editorial :

la rentrée pastorale et souhaits pour notre paroisse

Au regard de ce que nous vivons, nous voici à un moment où nous cherchons à mieux encore dialoguer avec toute la communauté paroissiale.

Ces dernières années, nous avons sans doute offert une vision identitaire de la foi. Nous souhaitons également montrer l'image d'une maison ouverte au monde.
Essayons de mieux comprendre l'attente des paroissiens, pour éviter les incompréhensions. Ainsi nous aurons des relations encore plus fortes et harmonieuses à l'intérieur et à l'extérieur de la communauté.
Les différents responsables de notre communauté, à commencer par le Curé, souhaitent l'équilibre et la préservation, et non la domination. Des valeurs comme la solidarité et le partage sont au coeur d'une communauté chrétienne, pour éviter ainsi tout déséquilibre au sein de celle-ci.
Voilà pourquoi ses membres sont amenés à se réunir également pour discuter et échanger dans un esprit fraternel et de franchise; pour prendre des décisions collectives où les discussions peuvent parfois durer des jours, des mois. Les décisions ne peuvent pas toujours se prendre à l'unanimité. Mais nous pouvons prendre le temps, si nécessaire, de parfois discuter longuement et nous essayons de prendre des décisions pour le futur en fonction de nos expériences passées.
Nos décisions sont celles de tous les membres de notre communauté. Pour y arriver, chacun s'engage à se mettre autour d'une même table avec les autres, avec humilité, en apprenant à aimer les autres et leurs différences. Il ne doit donc pas y avoir d'infériorité des uns parce qu'ils n'assument pas de responsabilités. Chacun y a un rôle. Il n'y a pas de supériorité commandante, mais des frères et soeurs au service les uns des autres et de la communauté.
En ayant cette vision commune et d'écoute, notre communauté paroissiale souhaite privilégier la parole et permettre l'expression de tous afin de vivre notre foi dans une vision évangélique.

Abbé Tchuma KAGOMA AMUNDALA, Curé

La rentrée et le WE des 2 et 3 septembre

Ce premier week-end de septembre a été très joyeux pour notre paroisse!

Notre Curé Tchuma est rentré le 2 septembre – sain et sauf – après un séjour risqué et frustrant au Congo. Merci, Seigneur.

Ce même jour, c'était l'arrivée d'une trentaine de jeunes allemands représentant la chorale des Jeunes Choeurs de Münich. Un grand plaisir pour nous : la musique des anges, chantée sans une seule partition par des jeunes bien formés, bien disciplinés…. et pourtant des enfants dynamiques, souriants et pleins de vie! (Voir l'article de Paul Spies ci-après….)

C'était bien sûr aussi la rentrée scolaire pour nos plus jeunes : nous leur souhaitons bonheur et succès dans l'année 2017-2018.

Pamela Breton

Le "Junge Chöre München" en concert à Genval

Ce week-end des deux et trois septembre, les Jeunes Choeurs de Munich ont fait l'événement à Genval, déposant leurs valises chez nous pour la 3eme fois.

Nous les avions déjà accueillis en juin 2009 et en septembre 2014. Et les voilà de retour en 2017 avec leur enthousiasme et leur savoir-faire musical. A présent, nous les connaissons par leur prénom: Bénédict, David, John, Rafaël, Johanna et tous les autres... sans oublier leur chef de choeur, Bernhard Reimann et Judith son épouse qui assure la gestion du groupe et, parfois, le rôle de "maman de substitution".

Ce fut un dimanche bien chargé pour ces jeunes artistes: au matin, les chants de la messe et, au soir, un concert éblouissant: chant sacré, oeuvres classiques et populaires, extraits de films et comédie musicale. L'église St-Pierre, pleine à craquer était sous le charme.
Un spectacle pour les yeux et les oreilles, la variété des styles, la couleur et la qualité des voix. Les petits enfants eux-mêmes étaient figés d'admiration.
L'Allemagne a développé un système éducatif assez différent du nôtre: celui du mi-temps pédagogique. Les cours ont lieu le matin. L'après-midi est consacré aux activités sportives et culturelles. C'est donc l'après-midi que ces jeunes vont plusieurs fois par semaine travailler la voix et la musique instrumentale. L'équipe des Choeurs de Munich les encadre aussi pour terminer leurs devoirs, stimuler leurs apprentissages et favoriser le travail de la mémoire. Tous les chants sont appris par coeur !
Après avoir parcouru l'Allemagne, la Hollande et la Belgique, ils sont repartis vers Aix-la-Chapelle pour terminer leur tournée en rejoignant Munich (où ils sont presqu'aussi célèbres que le Bayern!).

Les familles qui les ont accueillis chez eux ont pu se rendre compte de la tenue de ces jeunes. Ils ont l'art de s'intégrer en toute discrétion.
L'une de ces familles m'a envoyé ce message : " Ce fut une belle expérience et une belle rencontre avec ces jeunes choristes… Merci de nous avoir sollicités et emmenés dans cette découverte !"

A celles et ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont participé à cet événement, MERCI encore.

Paul Spies


Festivités des 75 ans de la chorale St-Pierre

Oui, en cette année 2017, la Chorale Saint-Pierre fête ses 75 ans d'existence.

Elle fut fondée en 1942 par un groupe du personnel des Papeteries de Genval. C'était en pleine guerre.
Depuis, l'ensemble a évolué successivement sous la direction de sa fondatrice Lucy Jamart, (jusqu'en 1969) puis de Jackie Moreels (jusqu'en 1979) et de Paul Spies (jusqu'à aujourd'hui). Il partage l'animation avec Daniel Vincent et Monic Vésina.
Actuellement, la chorale constitue un modeste ensemble polyphonique qui met ses voix au service d'une liturgie vivante. Depuis trois quarts de siècle, elle prend part aux grandes fêtes du cycle liturgique ou lors d'une célébration oecuménique rassemblant chrétiens orthodoxes, protestants et catholiques chaque année en janvier.
Il fut un temps où nous étions 50 à 60 choristes. Les prestations dépassaient largement le cadre liturgique. Nous avons interprété des oeuvres de Monteverdi, Vivaldi, un organum de Léonin, la Cantate de Noël de Buxtehude, la Passion de J-S. Bach à deux reprises avec Jules Bastin à La Hulpe.
Nous voyagions beaucoup! Dix rencontres internationales avec la chorale "Chanterheu" de Rennes. Des moments musicaux dans des lieux prestigieux comme la Cité de la Musique et la Sainte-Chapelle à Paris, les cathédrales de Chartres, de Saint-Malo ou au Mont Saint-Michel. Mais aussi Beauraing, Luxembourg, Banneux, Watermael-Boitsfort, N-D. de Basse-Wavre, l'abbaye de la Cambre, la Collégiale de Nivelles et, récemment, Ste-Waudru à Mons.
Des concerts avec des formations comme les Choeurs de Lorraine, la Chantanne de Waterloo, la Saltarelle d'Ottignies, les "Rocalises" de Rochefort... L'un des plus mémorable fut le "Concert en hommage aux enfants disparus" à La Hulpe, le 8 mars 1997.
Des rencontres musicales avec des orchestres comme la Mandore de Bierges, "Mandol'Ouest", les "Petits Archets" ou encore "l'Ensemble Degroot", l'orchestre de la communauté Française et celui des Jeunes Cordes de Monique Deside...

Tout ce passé est encore bien vivant dans nos esprits.

Et pour mieux revivre tout cela, les anciens choristes seront invités à se joindre à nous le dimanche 5 novembre prochain. Nous interpréterons des chants comme le Psaume Hébraïque de Lewandovski, la Prière de Jean Sibelius, le "Gloire et réjouissance" d'Elgar, le "Sanctus" de la Missa Luba. Ce sera une grande rencontre dans l'amitié.
Nous nous souviendrons des nombreux choristes qui nous ont quittés et dont la présence reste, elle aussi, bien vivante dans la mémoire du coeur.

Notez bien la date: dimanche 5 novembre. Vous y êtes tous conviés.

Paul Spies


Voici trois ans déjà, qu'Eric Mattheeuws, aujourd'hui adjoint de notre Evêque, demandait aux 6 paroisses catholiques de Rixensart et au Monastère des Bénédictines de tenir un stand commun lors de « Rixensart en fête ». On était déjà début juin, et nous voyons arriver notre Curé Tchuma Kagoma, nommé Coordinateur du stand.......... or c'était pour la mi-septembre.... On avait donc trois mois et demi pour le réaliser. On a évidemment crié que c'était de la folie, mais en était ce une, vraiment ? « Rixensart en fête », c'est bien la «journée des Artistes, Artisans et Associations de Rixensart» , et nous sommes tout cela, n'est ce pas ?
Alors très vite, une super équipe des paroisses de St François -Xavier (Bourgeois), St Etienne (Froidmont), Ste Croix (château), Genval St Pierre, Genval St Sixte et Saint-André (Rosières) fut accueillie à bras ouverts au Monastère pour organiser quelque chose tous ensemble.
Nous voici donc à la troisième année consécutive, et on peut dire que c'est grâce à toute l'équipe bien sûr, à tous les paroissiens qui viennent donner un coup de main et tenir le stand, mais aussi grâce aux organisateurs hors pair de la Commune que nous souhaitons remercier très vivement, et tout spécialement Mme Martine Singer.
Le soutien des autorités fut encore plus apprécié cette année lorsqu'il fut décidé ensemble de reprendre les 65 potales et chapelles recensées dans le grand Rixensart.
Et c'est alors la Présidente du Syndicat d'initiative qui a travaillé d'arrache-pied cet été pour créer 6 ballades - une par territoire paroissial - autour de ces potales et chapelles, avec toutes les explications nécessaires. Chère Madame Nanbru, tous nos plus sincères remerciements pour ce travail extraordinaire.

Et la prière là dedans, nous direz vous ? Se promener et découvrir ces endroits, c'est bien sûr déjà prier. Mais cerise sur le gâteau, Anne Doyen (de St Sixte) a également travaillé toutes ses vacances pour nous envoyer une prière à lire devant chacune de ces potales et chapelles.
De sorte que le résultat est au delà des espérances : toutes les feuilles que nous avions imprimées ont été vendues comme des petits pains (pour 0,50€ symboliques), intéressant de nombreuses personnes. Pour ceux qui en souhaiteraient encore, le Syndicat d'initiative en réimprimera bientôt, et elles seront prochainement disponibles (le vendredi matin à leur permanence dans l'ancienne maison communale de Genval).
Le  « livret du pèlerin » qui reprend toutes les potales et chapelles de Genval (St Pierre et St Sixte) est encore disponible au prix modique de 2€ (à la sacristie de Genval St Pierre et de St Sixte).

Un jeu consistait à retrouver dans sa paroisse les différentes photos réalisées (et gagner un petit cadeau, si la personne savait les restituer toutes). Nous présenterons les panneaux dans les paroisses chacune à leur tour, pour ceux qui n'ont pu se rendre sur le stand.
La Commune nous avait aussi demandé de travailler le thème de la bande dessinée. Alors sur le stand des paroisses catholiques, de nombreux enfants ont pu colorier des dessins relatant la vie du Christ et lire diverses bandes dessinées chrétiennes. Et de super bricolages ont été réalisés : des marque pages. Pendant que les enfants bricolaient, papa, maman, grands parents bavardaient joyeusement avec nous et s'intéressaient aux activités du stand.


Alpha Belgium présentait également les différents « parcours » qui peuvent être organisés dans toute paroisse ou UP qui le souhaiterait.
Tous les journaux « dimanche » que les médias catholiques nous avaient confiés sont partis comme des petits pains, et nous avions mis leur documentation en évidence.
Tous nos prêtres sont passés et sont souvent restés converser avec de nombreuses personnes, dans une atmosphère ensoleillée, et bon enfant.

Quels beaux échanges, souvent profonds, ou inattendus, nous avons pu avoir!
Sans compter le fait de collaborer entre 6 paroisses et le Monastère, vous savez, c'est si enrichissant. Quelle expérience formidable.

MERCI à toute l'équipe des 6 paroisses et du Monastère et à Tchuma.
Merci aux nombreux paroissiens qui sont venus visiter le stand.
Merci à tous les paroissiens des 6 paroisses qui venus aider à tenir le stand.
Merci à Jean-Marie Loop (Genval St Sixte), pour toutes les photos réalisées patiemment des 65 potales et chapelles et toute l'aide apportée au soin du montage du stand, avec Pzermek Slowik de Bourgeois.
Merci à tous les paroissiens qui ont offert (parfois même acheté du matériel neuf) tout ce qui était nécessaire à réaliser ces jolis bricolages.

A l'année prochaine !

Et si vous voulez voir tous les autres témoignages et articles des autres paroisses et du Monastère et visualiser d'autres photos en couleurs, allez sur le site de notre UP www.bourgeros.be

Françoise Hulet

Voir le site www.parcoursalpha.be Un article y sera consacré plus tard dans l'année dans le journal de l'UP, lorsqu'un parcours sera organisé en UP


AU LIVRE DE VIE

Décès :  

Nous avons célébré en notre Église le retour «A-Dieu » de :

- Madame Marie-Alix CLAEYS, veuve de Monsieur Michel SCHOEPP,
de l'avenue des Combattants, 178 à Genval, le 26 juin.

- Monsieur Raymond CAPPART, du Centenaire, 3e avenue, 17 à Genval, le 15 juillet.

- Monsieur Gérard TASSET, de l'avenue Albert 1er, 236 à Genval, le 16 août.

- Madame Jeanine MANANDISE, veuve de Monsieur Daniel MATHY, de l'avenue Albert 1er, 319 à Genval, le 6 septembre.

- Madame Anne Dekeyser, de l'avenue Gevaert, 192 à Genval, le 25 septembre.


 

MISSIO-BELGIQUE

ET L'EGLISE CATHOLIQUE EN COREE DU SUD

Cette année, le dimanche 22 Octobre, Missio-Belgique veut soutenir les projets missionnaires en Corée du Sud. C'est grâce à la participation de tous les fidèles que les oeuvres pontificales missionnaires peuvent soutenir les communautés locales qui se mettent au service des populations locales et annoncent l'évangile.

Dans ce cadre, notre paroisse avait invité le week-end du 23-24 Septembre deux témoins de la Corée du Sud pour nous aider à découvrir l'Eglise Sud-Coréenne : soeur Maria Stella venue de Versailles et Madame Monique Kim, chanteuse professionnelle de chants chrétiens, venue de Paris pour nous chanter deux splendides chants, dont le Credo. Dans en tenue traditionnelle resplendissante, son visage rayonnait en chantant, nous en étions littéralement transportés.
La Corée se situe entre la Chine et le Japon, avec une superficie de presque 22.000 km2, divisée en deux parties après la deuxième guerre mondiale et celle de Corée (1950-1953).
La population du Sud compte à peu près 51 millions d'habitants, et celle du Nord 25 millions.
Le tempérament religieux des coréens peut être expliqué par le taux très élevé de croyants de plusieurs religions : 55% de la population ont une religion à savoir 20% de bouddhistes, 30% de chrétiens (dont 10% de catholiques et 20% de protestants) et 5% des autres religions.
L'Eglise Catholique en Corée, a une histoire tout à fait singulière. Ce ne sont pas des missionnaires qui ont évangélisé, mais deux laïcs qui ont joué un rôle de premier plan dans l'évangélisation de ce pays : Yi Byok et Yi Seung Hun. En 1779 Yi Byok, lettré confucéen, a découvert le christianisme en lisant un livre écrit en chinois, deux siècles plus tôt par le Père Mattéo Ricci, missionnaire jésuite italien. Dans le souci d'en savoir plus sur le christianisme, il a chargé son ami Yi Seung Hun, fils de l'ambassadeur de Corée en Chine, de profiter de son prochain séjour en Chine pour y rencontrer un prêtre. Cette rencontre a débouché sur un véritable catéchuménat au terme duquel Yi Seung Hun fut baptisé en 1784 à Pékin et reçut le nom de Pierre. C'est lui, Pierre, au retour dans son pays, qui baptisa plusieurs convertis. Avec ces nouveaux baptisés, se forma une communauté chrétienne catholique sans prêtre. Ces nouveaux fidèles étaient assidus à la prière et partageaient tout ce qu'ils avaient pour vivre, à la manière des premières communautés chrétiennes dans les Actes des apôtres.
Ce n'est qu'en 1836 que des prêtres missionnaires venus de Paris sont arrivés en Corée. Avec le refus du culte des ancêtres par les chrétiens, arrivèrent les quatre grandes persécutions pour cette nouvelle communauté. Ces persécutions ont connu des martyrs par milliers dans cette Eglise naissante.
Le dynamisme et la vitalité de l'Eglise sud-coréenne se trouvent dans l'organisation de petites communautés, de groupes de Légion de Marie, d'universités pour le troisième âge, et de groupes d'accompagnement des familles en deuil. Malgré cette vitalité, l'Eglise Sud-Coréenne, reste toujours jeune par rapport à l'Occident, et a besoin d'être soutenue spirituellement et matériellement.

Venons donc nombreux aux célébrations de 21 et 22 Octobre pour soutenir l'oeuvre missionnaire en Corée du Sud.

Abbé Tchuma KAGOMA AMUNDALA, Curé

 

Fondation FOTCHUKAM

Le dimanche 1er octobre, la troupe Famanonima nous a encore une fois bien amusés au Centre Culturel de Genval avec sa pièce de théâtre-comédie « Plein la vue » de Jean Franco et Guillaume Mélanie. Cinq comédiens nous ont assuré deux heures de réelle détente.
Dans une atmosphère super conviviale, les paroissiens de St-Pierre qui ont eu bien raison d'y assister, ont pu aussi converser chaleureusement avant, à l'entracte et après la pièce, et s'abreuver et se régaler grâce au Comité des fêtes.
Les bénéfices du 1er octobre ont été réservés pour la Fondation Fotchukam, que notre paroisse soutient.
Créée en 1998, la Fondation Tchuma Kagoma Amundala, «FOTCHUKAM» en sigle, est une ASBL de développement. Ses implantations sont dans l'actuelle province de la Tshuapa sur trois sites : Bokongo, Ilombe et Mbandaka, situés dans le secteur de la Lofoy dans le territoire de Boende.
La «Fondation» s'engage sur terrain dans les domaines de la santé, l'éducation, l'agriculture, l'élevage…..
Depuis 2016, l'Assemblée Générale de la «Fondation» avait décidé de chercher des partenaires qui peuvent aider à construire ses écoles en matériaux durables, à commencer par l'école de Bokongo.
Ainsi grâce à l'aide des Frères maristes de Genval, grâce à la paroisse Saint -Pierre de Genval et plusieurs paroissiens, ainsi que grâce à la troupe théâtrale «FAMANONIMA», les élèves du site de Bokongo ont pu commencer cette année scolaire dans le nouveau bâtiment en matériaux durables, avec aussi un nouveau bâtiment pour la direction scolaire, ainsi que des nouvelles latrines pour élèves et enseignants. Grâce à vous, ces élèves issus de parents pauvres, étudient gratuitement et pourront un jour prendre en charge le développement de leurs milieux ruraux.

Encore une fois, tous les bénéfices de cette présentation théâtrale, ont servi à fabriquer des bancs pour les élèves, qui manquent encore dans certaines classes. Merci à chacune et chacun. Merci à «FAMANONIMA».

Pour la Fondation,

Tchuma KAGOMA AMUNDALA, Fondateur

 

 

«CHILDREN OF THE WORLD INTERNATIONAL»

 

Amis lecteurs, nous comptons 34 ans qu'Evelyne et Michel sont au Brésil.
34 ans de vie offerte à des jeunes malchanceux et souvent mal encadrés dans leur famille.
34 ans d'amour, de patience, de découragement, de volonté d'aboutir, de persévérance et d'abnégation.
34 ans de réussites, de reconnaissance, de joies et de peines.

Evelyne et Michel ont quitté Genval en mars 1983 en laissant tout derrière eux pour se consacrer uniquement à ces enfants des rues du Brésil.
Leur dévouement est sans bornes, sans regrets, sans amertume. Et pourtant, comme vous le lisez régulièrement dans la revue, rien n'est simple et évident. C'est un combat de chaque jour.
Pour beaucoup d'enfants aussi c'est un combat contre la misère, contre l'ignorance, contre la violence et tout ce qu'elle entraîne.
Et très souvent cela résulte en une victoire pour tout le monde. C'est ce qui fait que tout continue malgré les écueils.
34 ans de don de soi pour les plus démunis, cela implique un respect profond et véritable.

Ce n'est pas bravo qu'on vous dit, Evelyne et Michel, c'est MERCI pour votre exemple et votre humanité sans borne et cela, malgré la maladie et les ennuis.
Votre amour pour les autres est pour nous le plus bel exemple de ce qu'un être humain peut donner à un autre. Nous irons jusqu'au bout avec vous…promis !

Paul et Brigitte WILKIN 0474/863005

bwil@yahoo.fr

COMMUNICATIONS DE L'EQUIPE D'ANIMATION PAROISSIALE DU 25 SEPTEMBRE 2017

Réunis ce lundi 25 Septembre, les membres de l'Equipe d'Animation Paroissiale s'est mise d'accord sur les points suivants :

Les heures des messes adaptées pendant l'été passé seront gardées comme tel pendant toutes les vacances. Ceci permet aussi aux chorales de prendre un peu des vacances. Nous alternerons toujours ces heures avec la paroisse Saint André de Rosières.
L'accueil des petits chanteurs de Münich dans notre paroisse a été bien apprécié. Les familles d'accueil ont encore vécu une excellente expérience avec les enfants. Merci à toutes les familles qui ont accueilli ces enfants avec beaucoup d'amour. Merci à Paul et Renée Claire Spies pour l'organisation de l'accueil. La messe du 2 Septembre a été bien animé par les petits chanteurs, et toute la communauté a bien apprécié. Ils se sont montrés vraiment des professionnels. Et pour notre grand bonheur, ils nous ont offert un concert très apprécié par l'assemblée présente au concert. Merci aux petits chanteurs.
Merci à l'équipe organisatrice de notre stand des paroisses catholiques de Rixensart à la fête de notre commune. Merci aux bénévoles de notre paroisse qui nous ont valablement représentés.
Sur le nouveau site de notre Unité pastorale, nous souhaitons y trouver la vie de notre Unité pastorale. Il y a plus de théories que ce que nous vivons dans notre U.P. On pourrait mettre du moins l'historique de ce que nous avons déjà vécu en U.P.
Comme thème de cette année pastorale, nous avons pensé redécouvrir les moments forts de la messe : le sens de certains gestes et paroles de la messe.
La catéchèse est désormais répartie en quatre années. La première année (éveil), nous avons 2 enfants qui seront encadrés par Astrid de MOFFAERTS  ; la deuxième année (première communion), nous avons 9 enfants qui seront encadrés par Angélique KALONJI . En troisième année (première année de confirmation), nous n'avons pas d'enfants inscrits à ce jour. En quatrième année (deuxième année de confirmation), nous avons 7 jeunes qui seront confirmés en 2018, et seront encadrés par Antoine LOMATELA ANTHOBY.
Si vous avez envie que notre Equipe d'Animation paroissiale réfléchisse sur un sujet qui vous tient à coeur, n'hésitez pas à le communiquer à notre Coordinateur Didier BURY.

Abbé Tchuma KAGOMA AMUNDALA, Curé

AGENDA d'octobre à décembre 2017

en UNITE PASTORALE

•  Rencontre catéchétique : dimanche 19 novembre 2017 à 16h00.

•  Tous les groupes de catéchèse de l'unité pastorale se retrouveront à l'église de St Sixte à Genval.

•  Messe de l'anniversaire de notre UP : dimanche 3 décembre à 10h00 à Genval Saint Pierre

•  Sacrement de Confirmation le 13 mai 2018 (en unité pastorale)


AGENDA A SAINT PIERRE DE GENVAL

•  Dimanche 5 novembre à 10h00 : messe festive animée par la chorale Saint Pierre qui célèbre ses 75 ans d'existence avec en invités, tous les anciens choristes. On y fera mémoire des choristes décédés : messe suivie d'un verre de l'amitié chantant et du repas festif de la Sainte Cécile.

•  Dimanche 3 décembre à 10h00 : 1er dimanche de l'Avent et ouverture de l'année liturgique pour toute l'Unité pastorale, à l'église Saint Pierre de Genval.

•  Dimanche 10 décembre à 16h00 à l'église de Bourgeois :
Concert de Noël par la chorale « les coeurs Joyeux» , entrée libre

•  Dimanche 17 décembre à 16h00 à l'église St-Pierre :
Concert de Noël par la chorale “L'écho du Lac”.

•  Dimanche 24 décembre 2017 à 16h00 :
messe de Noël à la Résidence du lac,
avec les Résidents, familles, et amis

•  Dimanche 24 décembre 2017 à 18h00 :
messe de la veillée de Noël
a vec la participation des enfants de la catéchèse, et animée par la chorale « la Christalide »

•  ET à minuit : messe de Noël.

•  Lundi 25 décembre 2017 à 10h00:  la messe du jour de Noël   marquera la date de la fondation de la chorale Saint Pierre il y a 75 ans. Cet anniversaire sera marqué par des chants plus festifs et clôturera cette année jubilaire.

Réunions des catéchèses :

au local paroissial, 30 rue de la Station à Genval :

à 17h30 pour les 1ère et 2ème années
à 16h30 pour les 3ème et 4ème années :

le samedi 21 octobre 2017
le samedi 25 novembre 2017
le samedi 16 décembre 2017


 

MOTS POUR RIRE

AVANT L'ORDINATEUR

Une application, c'était quand on faisait une demande d'emploi...
Un programme, c'était à la télévision...
Une touche de clavier, c'était pour jouer du piano...
La mémoire, on la perdait avec l'âge...
Un disque dur, c'était une rondelle de hockey !
Compresser... c'était pour les vidangeurs
Une souris... tu achetais une trappe et non un tapis spécial...
Couper/Coller, ça se faisait avec des ciseaux et de la colle...
Un virus, c'était un bonne grippe !
Et une fois mal pris, tu allais voir la Bible au lieu de Norton...

MIETTES SPIRITUELLES....

Nous sommes dans les années 620… Vital vit depuis soixante ans dans son ermitage de Gaza en Palestine. Il y est heureux. Mais un appel particulier de l'Esprit Saint le pousse à se rendre à Alexandrie. Il s'installe dans le quartier du port.

Le jour, il mendie et il prie.
La nuit venue, il aborde les filles de joie, ces filles perdues qui vivent une existence misérable.
Il leur propose le double de ce qu'elles gagnent habituellement pour passer la nuit avec elles.
Il leur raconte alors la parabole de la brebis perdue et leur parle de l'amour de Jésus pour les pécheurs :
«Amen, je vous le déclare: les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.» ( Mt 21, 31).
Beaucoup, touchées par ces paroles, se convertissent et changent de vie.
Un jour, il est dénoncé à l'évêque par des paroissiennes scandalisées, et le voilà jeté en prison.
Chaque nuit, inlassablement, les filles de joie viennent supplier sous les fenêtres de l'évêque pour que leur ami leur soit rendu.
Intrigué par cette insistance, l'évêque ordonne qu'une enquête soit menée et, découvrant la vérité, fait libérer Vital.
Hélas, peu après, Vital est assassiné par un souteneur, furieux d'avoir perdu les femmes qu'il exploitait.
Avant de mourir, il parvient à tracer ces mots sur une tablette :
« Citoyens d'Alexandrie et d'ailleurs, pour juger, attendez le jour du jugement. »
Avant de porter un jugement sur quelqu'un, il est toujours bon de mettre ses chaussures, de parcourir son chemin de vie, de connaître ses chagrins et ses blessures…
Quelqu'un, un jour blessé par une personne qui le jugeait injustement lui a rétorqué:
«Les jugements ne définissent pas le genre de personne que je suis, Ils définissent le genre de personne que tu es ! »
Ne dit-on pas en effet, que nos reproches sont bien souvent le miroir de ce que nous aurions à nous reprocher nous-mêmes?

Et Gandhi d'ajouter: "Je ne m'intéresse qu'aux qualités des gens. J'ai moi-même des défauts. Alors comment me permettre de juger les autres."

Que l'Esprit nous donne toutes les grâces nécessaires
pour acquérir un regard de bienveillance et d'empathie.


Merci

Comme vous le savez, après de très nombreuses années, Didier Bury a dû cesser ses activités pour le journal paroissial. Nous lui adressons encore tous nos plus vifs remerciements pour ce dévouement extraordinaire.
Il reste bien sûr Coordonnateur de la paroisse, et membre de l'EAP, aux côtés de notre Curé, de vous tous les paroissiens et des responsables des différents services (dont les membres se trouvent sur l'affichage au fond de l'Eglise et sur la page Infos Pratiques).
Par ailleurs, nous n'avons plus de budget pour disposer d'un journal largement en couleurs. Nous sommes donc contraints de restreindre les photos ou illustrations , veuillez donc excuser ce nouveau numéro moins attractif sur la forme. Merci de votre indulgence.

A votre service

Le nouveau Comité de rédaction,
Pamela Breton
Françoise Hulet

Ce journal est le vôtre. N'hésitez pas à envoyer vos articles ou informations svp

francoise.hulet@skynet.be

kimbelekete@gmail.com

Ou donnez les nous en mains propres, si vous n'avez pas d'adresse mail.
Ou encore, téléphonez-nous et dictez-les nous, si vous n'aimez pas la plume, pourquoi pas?


Editeur responsable : Abbe KAGOMA AMUNDALA Tchuma, Curé